Commentaires récents

  • Je m'y prends en avance pour une fois cette année. A la recherche de cadeaux utiles et responsables ça me donne de bonnes idées
    Vin mariage
    Feb 25, 2019
  • Couper un potimarron en deux et ôter les graines (à garder). Garnir d'un mélange de ce que vous avez dans le frigo (jambon, fromage, œuf, crème... selon vos habitudes alimentaires), assaisonner de...
    Sophie
    Feb 21, 2019
  • Une bonne protection, bien riche, rien de mieux. Soit le Baume Secours Mains de Ballot Flurin, soit le beurre de cacao solide Lamazuna ou encore le soin SOS apaisant EQ-love, du plus protecteur au...
    SILEX
    Feb 17, 2019
  • Avec du beurre et du beurre ! Astuce : j'utilise du ghee à la place du beurre pour la cuisson. C'est du beurre clarifié, acheté en magasin bio. ça a le goût du beurre mais ça ne brûle pas ;)
    SILEX
    Feb 17, 2019
  • décidé à tester le dentifrice solide pour éviter que les tortues les confondent avec une sardine et meurent avec un goût de fluor. C'est déstabilisant au début car il n'y a pas de goût de fluor...
    richard
    Feb 17, 2019
Silex, probablement la plus belle découverte de l’histoire des Hommes !
Silex, probablement la plus belle découverte de l’histoire des Hommes !
Maela Floch
Nov 15, 2020

Aujourd’hui, article un peu spécial, puisque l’on vous propose une rencontre avec Rachel et Marie-Elise, les deux co-fondatrices de Silex !
Pourquoi ? Vous êtes (merci!) de plus en plus nombreux à faire confiance à Silex, à nous suivre, à en parler autour de vous. Alors, si vous êtes nouveau/nouvelle dans le clan Silex, on a voulu vous reparler de la naissance de Silex, et de ce qui nous fait carburer.
Et aussi, parce qu’en ces temps de confinement(s) et d’incertitudes, où tant d’indépendants, d’artisans, de commerçants naviguent dans le brouillard, il nous semblait super important de réaffirmer haut et fort ces valeurs qui nous guident : le naturel, le local, le made in France, l’artisanat.
Parce que, oui, on peut être une boutique en ligne tout en étant aux antipodes d’A***** !

Rachel, Marie-Elise, il y a bientôt 3 ans, vous avez lancé Silex. Sacrée aventure ! Pouvez-vous nous redire quelle était votre envie à l’époque ? Pourquoi Silex ?

On travaillait dans la même entreprise, et notre binôme fonctionnait bien. On voulait continuer à bosser ensemble, mais avec une forte envie de se lancer dans l’entreprenariat, pour reprendre les rênes de notre vie. Très vite, nos affinités nous ont amenées à réfléchir à un projet d’e-commerce.
Notre réflexion portait de toute façon autour de quelques fondamentaux : le bio, le naturel, la fabrication française. On voulait faire du bien, de faire du mieux à travers ce projet.
Et puis finalement, notre envie s’est posée sur ce souhait de proposer aux hommes de quoi prendre soin d’eux. Quand on cherchait des produits pour les hommes de notre entourage, on peinait à les trouver au même endroit, l’offre était très atomisée. Les produits les plus faciles d’accès, en cosmétique bio, venaient principalement d’Allemagne où ils sont plus avancés, alors que l’offre française, artisanale, manquait de visibilité.
C’est cela que l’on a voulu offrir avec Silex : faciliter pour nos clients le choix, la découverte de toutes ces pépites artisanales, et apporter cette visibilité aux artisans, sortir les produits bios/naturels et Made in France de leur confidentialité.

Vous commencez maintenant à bien connaître vos clients, quel est leur rapport aux produits cosmétiques ?

Sincèrement, on a l’impression qu’on est loin de l’image du métrosexuel ou du hipster. Ce n’est pas ce que l’on ressent en préparant les commandes.
Il y a par exemple un réel engouement pour les cosmétiques solides, les produits assez simples dans leur composition comme à l’usage. Finalement, pas mal de clients arrivent chez Silex par l’hygiène, et se rendent compte qu’il est possible d’aller plus loin. D’autre clients viennent directement pour rechercher un soin spécifique pour leur barbe ou le visage.
Dans tous les cas, il s’agit vraiment d’une envie simple de prendre soin de soi. Les hommes découvrent et revendiquent qu’il ne s’agit pas d’un geste féminin. Il le font vraiment pour eux, en toute simplicité, par pour l’image que cela pourrait renvoyer. Ils recherchent avant tout l’efficacité.
Bien sûr, nous avons aussi des clientes, qui commandent des cadeaux pour des personnes de leur entourage – accessoires ou soins visage le plus souvent – ou qui viennent chez Silex car dans la gamme hygiène la grande majorité des produits sont mixtes.

Si vous aviez un conseil à donner à un homme qui ne sait pas trop par où commencer, que lui diriez-vous ?

Il faut avant tout privilégier le plaisir !
On a des clients agriculteurs ou paysagistes, par exemple, pour qui le produit phare va être le beurre de cacao solide, qui va les aider à réparer leurs mains au quotidien, et qui leur apporte un vrai mieux-être.
Si quelqu’un se rase tous les jours et ressent à chaque fois de l’inconfort, il faut se tourner vers un après-rasage ou une crème visage qui lui apportera de l’apaisement.
Et surtout, il faut dédramatiser. Tout ça, c’est avant tout, et simplement, pour sentir plus de confort et de bien-être au quotidien.
Et enfin, vraiment, il faut qu’ils le fassent pour eux !

Et alors ce nom, Silex, que représente t’il pour vous ?

Pour nous, le silex représente à la fois la nature, c’est un objet 100 % naturel, mais c’est aussi et avant tout un outil, un objet façonné par la main de l’homme.
Avec Silex, on propose aux hommes un outil pour prendre soin d’eux, simplement et efficacement, au plus proche de la nature.

Vous avez maintenant une belle gamme de produits et de fournisseurs, comment se passe la phase de choix ? Comment décidez-vous de quels produits seront vendus chez Silex ?

Au début, on a eu une démarche très exhaustive, on voulait un catalogue très large, on souhaitait vraiment proposer tout l’éventail de soins existants. Et puis rapidement, quelques produits qui n’ont pas rencontré leur public ont été retirés.
Aujourd’hui, on a un éventail de produit plus resserré mais aussi plus stable, avec des critères plus stricts. Les produits sont passés à travers plusieurs cribles. Le premier, c’est la composition ; les listes d’ingrédients sont décortiquées, analysées. Si un élément nous pose question, on creuse. Parfois, chez un même fournisseur, on prend certains produits et pas d’autres qui ne répondent pas à nous exigences en terme de composition.
On regarde également si le produit répond à des cahiers des charges, des certifications. Et bien sûr, s’il est fabriqué en France.
Pour chaque nouveau produit, on se demande ce qu’il va apporter de plus par rapport à la gamme existante. On interroge chaque artisan sur sa démarche, ses objectifs.
Ainsi, parfois, on propose plusieurs références pour le même type de produit, mais cela signifie toujours que chaque produit a ses spécificités, de par sa composition ou l’univers dans lequel il s’inscrit.

Aujourd’hui, notre volonté est de stabiliser les relations avec nos fournisseurs. Parfois ça peut être frustrant, on voudrait rentrer dans la gamme de nouveaux produits ou de nouvelles marques qui nous plaisent, mais on doit trouver le bon équilibre.

On parlait des différents critères pour qu’un produit soit vendu chez Silex, est-ce que du fait de ces choix, il existe des produits que l’on ne peut pas trouver dans la boutique en ligne ?

Oui, c’est vrai ; les mousses à raser par exemple. On en avait au début, mais la qualité comme la composition ne nous convenaient pas à 100 %, donc on a fait le choix de ne plus en proposer. Au final, les clients s’y retrouvent très bien avec les autres produits proposés.
Nous n’avons pas non plus de cire à moustache, difficile à trouver en naturel. Ni de colorations. Elles existent en naturel, mais restent contraignantes d’utilisation, notamment pour la barbe, cela ne répondrait pas aux besoins de nos clients.
Trouver des parfums avec une composition propre et un prix convenable est également compliqué. Nous avons de très chouettes produits dans la gamme, mais ils ne sont pas nombreux !

Mais finalement, le fait d’avoir cette sélection rigoureuse, de ne pas rentrer des produits à la légère, c’est aussi ce qui donne confiance à nos clients, et c’est l’engagement que l’on prend auprès d’eux.

Justement, vos clients, quelles relations entretenez-vous avec eux ?

C’est la difficulté de la vente en ligne, on est rarement en face de nos clients.
Alors on multiplie les occasions d’échanger quand même avec eux et de créer du lien, simplement et sans chichis, parce que c’est important pour nous : petits mots dans les colis et échantillons personnalisés, mails, chats, réseaux sociaux… Finalement, grâce à tous ses petits échanges, on a le sentiment de connaître nos clients, et ça fait plaisir de voir qu’ils sont nombreux à être là depuis le début et à continuer à nous faire confiance. C’est ça le clan Silex !
Pour ce qui est des avis sur les produits et le service, on prend cela très au sérieux : on a choisi de passer par une plateforme indépendante pour recueillir tous les avis. Cela donne aux clients la garantie que tous les avis sont vrais et vérifiés par la plateforme, nous ne pouvons pas du tout intervenir dessus. Cela aussi, ça crée de la confiance.
Finalement, notre objectif, c’est de tisser des liens.
Pour l’an prochain, on réfléchi à des façons de rencontrer « en vrai » nos clients, pour aller encore plus loin dans cette relation.

Près de 3 ans après le lancement de Silex, avez-vous varié dans vos ambitions, vos convictions ?

Non, au contraire, on reste vraiment fidèles à nos engagements de départ.
Et aujourd’hui plus que jamais, on est vraiment contentes d’avoir fait ce choix de travailler avec des entreprises artisanales, française ou même locales. C’est vraiment satisfaisant de se dire qu’à notre échelle on participe à ce tissu économique.
Le contexte actuel nous encourage encore plus à proposer des produits sains, avec le minimum d’emballages, du bio, du recyclable. C’est quelque chose qui nous importe à toutes les étapes de l’entreprise : nos étiquettes et cartes postales sont fabriquées localement, tout comme nos cartons d’emballage, on ne met pas de plastique dans nos colis...
On se tient vraiment à nos ambitions de départ, et on continue à creuser le sillon !

Avez-vous des projets particuliers à venir ?

Comme on le disait, Silex, c’est plus qu’un site de vente en ligne, c’est un clan, avec nos clients et nos fournisseurs, c’est une démarche, des convictions. Alors on aimerait aller encore plus loin dans l’identification de Silex, pourquoi pas avec un parfum signature ou des produits à la marque Silex.
On réfléchit aussi à encore mieux organiser notre logistique.
Et à court terme, on accueille une stagiaire dès le mois prochain, qui va nous appuyer sur le marketing et la communication, on a hâte !

Difficile de passer à côté de cette question en ce moment, quel a été l’impact des confinements sur votre activité ? Comment le vivez-vous ?

Le premier confinement a été réellement perturbant. On ne savait plus vraiment si l’on devait ou non continuer nos expéditions. On se posait beaucoup de questions. Est-ce qu’en faisant des expéditions, on faisait courir des risques à des personnes, est-ce que c’était raisonnable ou est-ce que ça pouvait compliquer le travail de certaines personnes ?
Mais finalement, on a choisi de continuer, quand on a réalisé que les « gros » du web et de la distribution, eux, ne semblaient pas avoir le moindre état d’âme.
On s’est dit qu’en fait, continuer nos envois de produits bios, naturels, artisanaux, en prenant toutes les précautions nécessaires très au sérieux, c’était forcément mieux que la seule proposition de la grande distribution. C’était aussi à nouveau une façon de continuer à faire travailler, à notre niveau, toutes les petites entreprises artisanales qui nous fournissent.

Pour ce second confinement, on reste sur cette ligne de conduite : on respecte vraiment les règles, on télétravaille en alternance pour ne pas se croiser, on continue à appliquer tous nos gestes de sécurité et d’hygiène, et surtout on continue les expéditions ! Parce qu’on veut être là encore longtemps pour proposer d’autre options et d’autres visions aux consommateurs !

Laissez un commentaire