Articles récents

Commentaires récents

  • Je m'y prends en avance pour une fois cette année. A la recherche de cadeaux utiles et responsables ça me donne de bonnes idées
    Vin mariage
    Feb 25, 2019
  • Couper un potimarron en deux et ôter les graines (à garder). Garnir d'un mélange de ce que vous avez dans le frigo (jambon, fromage, œuf, crème... selon vos habitudes alimentaires), assaisonner de...
    Sophie
    Feb 21, 2019
  • Une bonne protection, bien riche, rien de mieux. Soit le Baume Secours Mains de Ballot Flurin, soit le beurre de cacao solide Lamazuna ou encore le soin SOS apaisant EQ-love, du plus protecteur au...
    SILEX
    Feb 17, 2019
  • Avec du beurre et du beurre ! Astuce : j'utilise du ghee à la place du beurre pour la cuisson. C'est du beurre clarifié, acheté en magasin bio. ça a le goût du beurre mais ça ne brûle pas ;)
    SILEX
    Feb 17, 2019
  • décidé à tester le dentifrice solide pour éviter que les tortues les confondent avec une sardine et meurent avec un goût de fluor. C'est déstabilisant au début car il n'y a pas de goût de fluor...
    richard
    Feb 17, 2019
Comment fabrique t-on un savon saponifié à froid ?
Comment fabrique t-on un savon saponifié à froid ?
Marie-Elise L.
Oct 24, 2019

Vous avez envie de troquer votre gel douche pour un savon. On vous parle de savons naturels, de saponification à froid, mais qu’est-ce que c’est exactement ? Nous vous disons tout sur les secrets de fabrication d'un savon saponifié à froid : avantages / inconvénients. 

Globalement, pour faire un savon, on a besoin de soude (pour obtenir un savon dur) ou de potasse (pour les savons liquides ou pâteux) et de corps gras (huiles végétales ou graisses animales). La rencontre de ces 2 éléments provoque une réaction chimique : la saponification. La découverte de ce procédé remonte à loin quand on utilisait un mélange de cendres végétales et d’huiles ou de graisses pour laver. Par la suite, on a réussi à isoler le composant qui permettait cette transformation. Il s’agissait d’un alcali, le contraire d’un acide ; comme le sont la soude ou la potasse. 

Principe de base de la fabrication d'un savon

La saponification est une réaction chimique que l’on appelle totale car elle prend fin quand l’un des 2 réactifs vient à manquer. Il est donc important que les dosages soient correctement calculés. Le savon ne doit plus contenir aucune trace de soude ou de potasse à la fin du processus de saponification. A la fin, on obtient du savon et de la glycérine.

Il existe 2 méthodes de saponification : la saponification à froid et la saponification à chaud. Nous parlerons ici plus précisément des savons durs (obtenus à partir de soude).

Comparatif entre saponification à froid et à chaud

Qu'est-ce que la saponification à chaud ?

Couramment utilisée dans l’industrie cosmétique, la saponification à chaud consiste à chauffer le mélange corps gras et soude à environ 120°C pendant plusieurs heures voire plusieurs jours. Le chauffage permet d’accélérer les processus de saponification. Avec cette méthode, la soude est généralement apportée en excès afin que toute la phase huileuse soit transformée en savon. Une fois le chauffage effectué, la pâte de savon obtenue est ensuite rincée à grande eau de nombreuses fois afin d’éliminer les résidus de soude et (malheureusement) la glycérine produite lors de la saponification en même temps que le savon. Le résultat est coulé dans des moules puis après refroidissement, le savon est découpé et éventuellement tamponné au bout de 24 heures et peut être directement utilisé sans séchage supplémentaire.

Le savon de Marseille (à base d’huile d’olive) ou le savon d’Alep (à base d’huile de baie de laurier et d’huile d’olive) sont parmi les plus connus des savons obtenus par saponification à chaud. Ce sont de très bons nettoyants, bien qu’un peu moins doux qu’un savon saponifié à froid.

Savons de Marseille et Savons d'Alep

La méthode de saponification à chaud est aussi utilisée pour créer des bondillons de savon (petits granules de savon auxquels on a retiré la glycérine) utilisés par certains savonnier pour fabriquer leurs savons. La plupart des savons conçus par l’industrie cosmétique sont issus du mélange entre des bondillons, des colorants, du parfum, des additifs et de la glycérine*. Vous pourrez voir ces ingrédients sur la liste INCI figurant sur l’emballage de ces savons.

La cuisson d’une huile végétale peut l’agresser et lui faire perdre de nombreux bienfaits. Cependant, il existe des huiles (coco ou olive par exemple) qui supportent très bien les montées en température. Celles-ci ne seront donc pas détériorées par une saponification à chaud.

Qu’est-ce que la saponification à froid ?

La saponification à froid est une méthode de fabrication de savon artisanale qui permet aux savonniers d’imaginer toutes sortes de recettes différentes par l’ajout d’huile de surgraissage particulière, d’argile, d’huiles essentielles, de lait, d’extraits végétaux…

La saponification à froid est une réaction chimique entre un corps gras (huile ou beurre végétaux) et de la soude (hydroxyde de sodium). Elle consiste à mélanger au fouet ces 2 éléments pendant une vingtaine de minutes sans les chauffer. A la différence de la saponification à chaud, c’est l’huile qui va être en excès afin que toute la soude réagisse et que la transformation soit totale. Cette réaction chimique produit de la glycérine et du savon. La saponification à froid permet de préserver au maximum les propriétés des huiles et des beurres utilisés et de conserver la glycérine qui a des propriétés hydratantes pour la peau.

Le mélange est ensuite coulé dans un moule et laissé au repos pendant 24h-48h. C’est ce qu’on appelle la phase de “gel”. Ce délai passé, le savon va être démoulé, découpé, éventuellement tamponné et mis à sécher pendant au moins 4 semaines. C’est la phase de “cure”. La saponification est longue car elle commence dès le mélange et dure jusqu’au séchage complet. Au bout de 4 semaines, un contrôle de pH est nécessaire et doit être entre 9 et 10,5. Le savon peut alors être utilisé sans risque d’assécher la peau.

Découpe des savons obtenus par saponification à froid

Chaque huile végétale (ou beurre) contient des composés non saponifiables (qui ne réagiront pas avec la soude) qui apporteront une propriété spécifique au savon. Le savonnier choisit avec minutie ses huiles et beurres ainsi que les éléments qu’il ajoute à son mélange (huiles essentielles, argile, miel, lait, extrait végétaux…) afin de créer des recettes uniques ayant des propriétés pour la peau tout aussi uniques.

Il est tout à fait possible de produire chez soi des savons par saponification à froid mais il est important de bien doser les quantités de corps gras et de soude afin qu’à la fin du processus chimique il ne reste plus de soude car sinon votre savon sera inutilisable. Le mieux est de suivre des ateliers ou des formations qui vous permettront de réaliser sans risque vos propres savons si vous en avez le temps et l’envie.

Avantages et inconvénients des savons saponifiés à froid

Avantages et inconvénients des savons saponifiés à froid

Les avantages de la saponification à froid

Les savons saponifiés à froid contiennent naturellement de la glycérine* produite lors de la saponification. Elle permet une meilleure hydratation de la peau.
Le mélange n’étant pas chauffé, on conserve au maximum les vertus des huiles de surgraissage, choisies avec soin par le savonnier pour leurs propriétés (émollientes, adoucissantes, protectrices ou nourrissantes).
L’intérêt du savon est de cesser d’acheter des bouteilles en plastique de gel douche tout en continuant à se laver. Bonne nouvelle pour vous et pour l’environnement.
La fabrication d’un savon saponifié à froid a un impact écologique très limité puisqu’on ne chauffe pas le mélange et qu’on utilise pas d’eau pour le rinçage.
Le savon est stable dans le temps sans ajout de conservateur. En revanche, évitez de le laisser dans l’eau ou sous l’eau car il va se dissoudre.
L’emballage est généralement limité et le plus souvent en carton ou papier et donc recyclable.
Les savons issus de la saponification à froid sont 100% biodégradables et n’engendrent aucune pollution de l’eau et de la terre pendant leur utilisation.

*La glycérine étant naturellement présente dans les savons à froid, elle n’est pas présente dans la liste INCI. La liste INCI figure sur le packaging cosmétique et répertorie uniquement les ingrédients ajoutés intentionnellement par le fabricant dans l’ordre décroissant de leur apparition.

Les inconvénients de la saponification à froid

Le principal risque de la saponification à froid, c’est l’excès de soude. C’est pourquoi les savons que nous proposons à la vente ont été fabriqués par des savonniers professionnels ayant suivis une formation de savonnier.
Les savons obtenus par saponification à froid sont généralement vendus plus chers que les savons industriels obtenus par saponification à chaud.

Comment savoir si mon savon est saponifié à froid?

En général, cela est mentionné par le savonnier sur son emballage. Sur notre site, cela est précisé dans la fiche descriptive des savons.

Il existe également un logo SAF qui certifie que la marque fabrique ses savons grâce à la méthode de la saponification à froid. Mais tous les savonniers n’utilisent pas forcément ce logo.

Logo SAF

Qu’est qu’un savon surgras ?

Un savon surgras est un savon qui contient davantage d'huiles ou beurres végétaux qu'un savon classique et qui est donc plus nourrissant, d’autant que les savons saponifiés à froid contiennent de la glycérine (environ 10% de leur composition) naturellement produite par la saponification et que cette dernière est un puissant hydratant. Le surgras des savons peut être obtenu de 2 façons complémentaires : en réduisant la quantité de soude ou en ajoutant des huiles végétales. Un taux de surgraissage de 8 à 10% est optimal pour la peau. Les huiles ajoutées en fin de réaction chimique ne seront pas saponifiées. En cas de taux de surgraissant de plus de 12%, le savon risque d’être mou et de rancir plus facilement.

J’espère que vous en savez plus sur la saponification et en particulier sur la saponification à froid. Mon prochain article sur le sujet portera sur le choix des huiles, des huiles essentielles et autres composants que le savonnier peut choisir pour confectionner ses savons. Affaire à suivre…

Vos savons SAF (saponifiés à froid) préférés

savon bio et SAF Tonic Fraîcheur Savon surgras au charbon Savon Un pin dans la gueule
Savon et shampoing SAF Tonic Fraîcheur (argile verte, charbon végétal, huiles essentielles de menthe poivrée et de verveine exotique) Savon surgras au charbon (charbon végétal, huiles essentielles de bergamote, juniperus, cèdre et élémie) Savon Un pin dans la gueule (poudre de spiruline, kaolin, huiles essentielles de pin, géranium, cèdre)

Retrouvez tous nos savons saponifiés à froid

Laissez un commentaire

En cliquant sur le bouton Soumettre, vous consentez à nous fournir ces informations. Le nom indiqué apparaitra dans le commentaire. En revanche l'email ne sera pas visible, il n'est recueilli que pour nous permettre de vous contacter si nécessaire par rapport à votre commentaire. Consultez nos CGU pour en savoir plus.